donic_textilneuheiten-fr.jpg

SPO Rouen Tennis de Table© Copyright 2023. All rights reserved.

La plume de Lecorve

Joueur emblématique du SPO Rouen, membre de l'équipe 2 et speaker pour les matchs de PRO B, Christophe Le Corvec prend également la plume pour nous conter les moments forts du club.

Rouen / Hennebont : Dans la cour des grands

Samedi 12 Septembre

 

La première rencontre face à Pontoise lors de la première journée, qui s était soldée par une défaite (4-1) nous avait donné la mesure du niveau de la Pro A.

Ce vendredi 11 septembre nous accueillons Hennebont, pilier de cette division et plusieurs fois champion de France. Avec leur chef de file Koki Niwa (n 11 mondial), nous ne pouvons que constater que la rencontre va être extrêmement compliquée.

 

Pour cette entame de saison à domicile le public ne s est pas trompé, venu nombreux il sait pertinemment que le spectacle sera présent mais que la montagne bretonne sera quasi inaccessible.

 

Première rencontre, Dong, face au n 11 mondial Niwa, s incline justement par 3 set secs.  Rencontre suivante, notre recrue TAN au terme d un match haletant s inclinera de justesse face à PROKOPCOV dans l ultime set.

Rentre en lisse Jésus face à Quentin Robinot. Après un premier set rouennais à sens unique, notre hispano ne peut contenir le breton qui s imposera tactiquement.

 

A 3-0, chacun prend conscience que la rencontre peut vite se terminer, les supporters, à juste titre ne donnent plus de la voix comme à l entame de la rencontre qui plus est avec l affiche suivante opposant TAN à NIWA. Les mines rouennaises sont fermées....


Après 5 sets somptueux, le Rouennais s impose aux avantages sauvant l honneur normande.

3-1 Dong rentrées présente  face à Q Robinot, les points s enchaînent pour amener les 2 joueurs encore au 5ème set, Dong s imposera avec la manière et la combattivité. Toute la salle a repris de la voix durant ce dernier match.

Ultime rencontre, Jésus croisera le fer avec PROKOPCOV, le Tcheque n14 et au regard de sa victoire sur notre n 1 le breton part largement favoris. Jésus, manœuvre tactiquement son adversaire à la perfection, pour prendre le 1er set. Au second, il le surprendra une nouvelle fois, le breton n a plus le droit à l erreur. Les mines sur le banc adverse sont décomposées, la victoire qui leur semblait acquise à la pause est en train de leur échapper. 3eme set, Jésus ne change pas de tactique et le public est présent, il s imposera par 12-10 devant une salle qui explosera de joie acquise à cause.

 

Quelle rencontre, nous sommes passés par toutes les émotions, nous ne pouvons qu approuver qu une nouvelle fois le sport nous amène des moments tellement intense. Au regard du scénario, ce match nul est ressentit comme une victoire et toute l équipe s est décomplexée face à notre adversaire de référence. Il est 1 heure du matin, la salle est quasi vide, les dernières personnes présentes se remémorent encore cette rencontre d exception et ce soir de septembre, les rouennais ont répondu présent tant dans l air de jeu que dans le public.
 

SPO Rouen/ARGENTAN le 24 février 2015

 

PRO B : Normandie (haute et basse) : le combat !

 

19h30, le gymnase Colette Besson est comble, il est estimé que 250 personnes ont fait le déplacement pour être témoin de cette rencontre majeure sous le signe du derby Normand symbolisé par la présence du Président de la Région Haute Normandie.

 

Les Argentanais ne viennent pas pour figurer avec les n° 38-75-100 et leur intention est simple, puisqu’en cas de défaite leur chance de retourner en Pro A sera définitivement réduite à néant. L’esprit de ce club est sans ambiguïté puisque leur maître mot est le combat dans le sens le plus noble du terme

La première rencontre opposera Jesus CANTERO à Segun TORIOLA. Le bas Normand 8ème de finaliste des JO de Pékin fera une démonstration tactique sans précédent. De son côté, Jesus parviendra à le pousser dans ses retranchements jusqu’à l’ultime  set, pour échouer sur le fil.

 

A 0-1 pour les visiteurs, Dong (n°24) pénètre dans l’aire de jeux face à Ibrahima DIAW (n°75), la partie semble être acquise au Chino/Rouennais au regard de l’écart de classement. Bien que les 2 premiers sets soient, à sens unique et remportés « haut la main », le réveil du bas normand se mit à sonner et nous ne pûmes que constater à notre étonnement une remontée spectaculaire jusqu’à un 5ème set haletant qui bascula côté S.P.O.

 

1-1, il est 21h15 et le doute n’est plus permis, la rencontre sera longue…

Rentre en lisse Can AKKUZU (N°69) face au Grec FRAGKOULIS(n°100), sur un scénario identique que la partie précédente, le jeune Rouennais s’envole en début de match (2 set à 0) pour constater son avance fondre et voir son adversaire recoller au score. Can, malgré un adducteur sensible, parviendra à se défaire et ramènera ce point précieux de la victoire.

 

2-1 (à la pause), pas de doute, l’opposition DONG/TORIOLA est le match prometteur opposant les 2 meilleurs joueurs de chaque formation. Malheureusement, partie à sens unique où le Bas Normand ne fera qu’une bouchée d’un Rouennais qui ne trouvera de solution pour riposter

 

2-2, la route est encore longue, Jesus CANTERO sait qu’il n’a pas le droit à l’erreur face à FRAGKOULIS, le Rouennais ne laissera qu’un set à un GREC qui ne pourra lire les services de son adversaire percutant

 

A 3-2, le match nul est acquis et la feuille de route dressée par les coach est respectée mais la victoire serait un bonus sans précédent surtout que nous suivons avec intérêt la rencontre Roanne/Villeneuve ou ces derniers sont malmenés. Pour la dernière partie, Can, non sans appréhension, est opposé à I. DIAW qui sur son match précédent avait rudement inquiété DONG. Au terme de coups fulgurants, notre junior s’imposera par 3 sets à 1 synonyme d’une victoire salvatrice à la grande satisfaction d’un public conquis à la cause Rouennaise. Dans un même temps, nous apprendrons la défaite de Villeneuve sur Lot, nous propulsant à la seconde place de la Pro B.

 

Prochaine rencontre, certainement le plus important et difficile déplacement de la saison en terre Francilienne puisque nous irons affronter l’ACBB 1er du championnat. A suivre ………

 

SPO Rouen / Boulogne Billancourt

Mercredi 22 octobre

Nous courons ajouter des chaises car les gradins sont combles et pour la première fois quinze minutes avant le coup d envoi de la rencontre.

 

Eric Varin se trouve dans une situation délicate, son n1 est blessé, il ne peut compter sur lui et la nouvelle recrue Papageorgiou doit faire son entrée.

En face, nos adversaires invaincus ont mis l artillerie lourde avec Lebesson n15, Jevtovic n47 et Nordberg n50.

 

La rencontre débute par une victoire Rouennaise du jeune Akkuzu face à son ancien coéquipier Jevtovic. Le second match tiendra en haleine un public nombreux ou Jésus pilonnera le jeune suédois pour en avoir raison au 5eme set. A 2-0, on croit rêver, mener sur l Acbb relève de l utopie. Vient en lisse la rencontre du greco rouennais face a Lebesson. Le titulaire de l équipe France se défait au 5eme set d un Papageorgiou sans complexe malgré un premier match sous les couleurs normande.

 

Après la pause Jésus se remet a table et prend de vitesse M Jevtovic qui semblait troublé de jouer contre ses anciens coéquipiers. 3-1, nous caracolons en tête, et commençons sérieusement à y croire. Vient un match symbolique au regard d E Lebesson face a C Akkuzu soit un membre de l équipe de France senior face au n1 junior. La logique l emporta mais nous ne pûmes qu admirer les coups de plus en plus fulgurant de CAN face a E Lebesson au coup droit chirurgical.

 

A 3-2, le dernier match de Papageorgiou face au suédois fut d une extrême intensité tant sur le niveau de jeu que sur la tactique. Au terme d un match extraordinaire le normand finit par s imposer pour offrir la victoire à son équipe.

 

Chacun de nous a du mal à y croire, nous venons de détrôner l équipe la plus forte du championnat et sans avoir mis notre n1.

Des perspectives s ouvrent a nous puisque nous sommes second à 1 tout petit point du premier.

Il est minuit Le public quitte la salle, unanimement comblé et ravi du spectacle offert.

 

Les lumières s éteignent et la salle plonge dans l'obscurité, je monte dans ma voiture, quel match venons nous de vivre !!!!!!!

C'est parti

Samedi 06 Septembre

Une nouvelle saison débute, avec son lot de challenge à relever.

Chacun a repris sa raquette pour aller de nouveau taper dans cette balle dont la sonorité nous est particulièrement familière.

Les compétitions débutent dans peu de temps, la trêve estivale aura été propre a chacun puisqu'il y a en certains qui n'auront pas coupés pour être fin prêt des l'entame du championnat par équipe.

Les compositions ont été données par les cadres et tous les joueurs savent avec quels coéquipiers ils partageront leur année qui sera remplie de doute et de joie.

Ce sera un réveil qui sonne à 6h le dimanche ou, un retour tôt le matin après plusieurs centaines de kilomètres, exténués mais avec la fierté de la victoire durement acquise.

Alors hâte d'en découdre, hâte d'aller au combat pour lever le poing et hâte de puiser au fond de soi pour une nouvelle saison.

 

Forza SPO

Rouen / St Louis

Jeudi 05 Juin

 

Marko JEVTOVIC tombe dans les bras du Coach, puis d’Eric, pour le Serbo-Rouennais ce n’est pas sans émotion qu’il clôt, ce mardi 5 juin, 4 ans de championnat en tant que n°1, sous les couleurs du Spo Rouen dans une salle comble. Quasiment jour pour jour, il signait en 2010 dans un club qui venait d’accéder à l’élite et il est à noter que son niveau aura su nous assurer une place toujours confortable dans cette Pro B.

 

Pour revenir à la rencontre, celle-ci aurait pu débuter sur les chapeaux de roues au regard de Marko qui bien que menant 10-8 au 5ème ne put conclure face à son coéquipier Serbe JUZBASIC. Can étant retenu en Chine, Eric reprenait du service. Non sans démériter,  le Normand s’inclina sur les 2 premiers sets par le score de 11-9 offrant ainsi une prise de confiance à Roko TOSIC qui s’imposera par 3-0. La 3ème rencontre qui opposa Jesus CANTERO au défenseur PATTANTYUS tenue toutes ses promesses. Le Rouennais, en percussion, pilonna le Hongrois pour s’imposer par 3-2 au terme d’un match de toute beauté.

 

A 2-1, Marko ne put que rendre les armes face à TOSIC qui était vraiment un ton au dessus par son niveau et sa solidité de jeu.

 

La dernière partie de la saison opposa Jesus à JUZBASIC. Le Rouennais ne put se défaire du Serbe qui adopta une tactique parfaite pour s’imposer au Rouennais quelque peu émoussé par son premier match.

 

Nous venons de nous incliner 4-1 face à Saint Louis permettant ainsi à nos adversaires d’accéder à la Pro A et c’est sur cette note que cette saison s’achève. Elle aura été riche en rebondissement puisque nous avons à un moment flirté avec le bas de tableau. Elle nous aura apporté des doutes et des remises en question. Mais elle aura surtout fait ressortir un engagement permanent de l’équipe pour relever la tête dans les moments délicats. Le Spo Rouen se classe honorablement à la 4ème place de la Pro B et derrière cela, il y a ce club avec ses bénévoles et ses dirigeants, travailleurs de l’ombre et avant tout passionnés par notre ping. Déjà, la saison prochaine est en préparation, avec cette perspective d’être toujours performant puisque le club aura dans ses rangs un nouveau joueur (asiatique) pour épauler Eric, Can et Jesus. Objectif du président Fache : la performance, l’engagement et la victoire…

Top interrégional 2014 à BRETEUIL SUR NOYE

Samedi 05 Avril

Nous les croisons maintenant depuis plusieurs mois, voire plusieurs années, elles tapent dans cette balle avec cette belle application. Noémie et Callista nos 2 jeunettes, pongistes en herbe, commencent vraiment à jouer honorablement avec toujours ce petit rictus permanent. Oui mais, à force de s’entrainer, à force de ramasser les balles rapidement pour se délecter de ce bruit particulier de la sphère sur la table, nos deux « pongettes » vont maintenant se mesurer hors de notre Nomandie natale et de quelle manière !

 

Les 22 et 23 mars dernier se déroulait le top interrégional à Breteuil sur Noye dans l’Oise. Superbe Week End, Hôtel et restaurant au menu, souvenons nous de nos premiers déplacements où nous ne dormions pas à la maison ? (extraordinaires)

Mais Callista et Noémie pas venues pour cela, Alors ça s’est bagarrée au bout de la table et on se mesure aux autres jeunes avec l’objectif du meilleur résultat.

 

Dimanche 23 mars au soir, on rentre à Rouen exténuées mais heureuses et on lutte pour ne pas s’endormir dans la voiture, Callista revient avec une honorable 9ème place et Noémie montera sur la seconde marche du podium.

 

Ravies, elles le sont et ce rictus ne les a pas laché… avec cette hâte d’y retourner, entendre ce bruit particulier sur la table et continuer… continuer à s’entrainer…

Après match : Rouen / Roanne

Mercredi 06 Février

Victoire 4 a 1.

Les garçons ont vraiment fournis un match de qualité.

Mardi 4 février, ils n auront fait qu une bouchée de Roanne. Avec un Eric Varin sur le banc, le choix du coach fut de faire jouer Can Akkuzu qui ne pût se défaire du défenseur asiatique. C est le seul point que que les rouennais laisseront à leur adversaire, défaite due certainement à un système de jeu que le junior n aura l habitude de jouer. Pour le reste des victoires, malgré une semaine difficile Marko Jevtovick fit une prestation sans ombre, de défaisant aisément, à la grande surprise de certains, du défenseur qui aura sévit sur CAN. Enfin que dire de l'hispano/rouennais Jésus Cantero, qui semblerait monter en puissance à chaque rencontre. Il aura démontré une combativité encore exemplaire et un jeu de plus en plus percutant, faisant le régal des spectateurs présents. Cette victoire nous conforte sur cette de 4ème place de Pro B et les yeux se tournent déjà vers la rencontre du 25 février prochain ou les garçons se déplaceront chez le 3ème. Une victoire ferait recoller les rouennais dans ce peloton de tête cher au président Fâche et ouvrirait d éventuelle perspective. Donc à suivre de très près ...

Qui veut la paix joue au tennis de table

Mardi 23 Janvier

Une fois n’est pas coutume, dans cette rubrique, nous publierons un article qui n’est pas rédigé par mes soins mais par Romain Flohic. Romain est ce photographe Professionnel que nous croisons régulièrement lors des matchs de Pro B. Personnage avant tout sympathique, je lui ai demandé si l’on pouvait diffuser cet extrait issu de son site, chose à laquelle il aura donné son accord sans aucune hésitation. J’espère que vous trouverez son article intéressant pour un non pratiquant tant sur son point de vue que sur sa pertinence.

 

Bonne lecture à tous

 

http://romainflohic.fr/qui-veux-la-paix-joue-au-tennis-de-table/

Une relève

Lundi 20 Janvier

Nous aurons tous commencé de la même façon et quasiment à un âge similaire. Avec des maladresses que nous avons totalement oubliées, mais en étant avant tout passionné par ce ping. Une raquette pendant notre enfance autour d’une table qui se trouvait dans un garage ou sous l’appentis d’un terrain camping pendant les vacances ? Alors on s’amuse bien et un besoin se fait sentir. En septembre petite visite, accompagné des parents, au club du coin ou du village. Commence alors un apprentissage qui durera toujours, puisque la remise en question est permanente pour améliorer son jeu quel que soit l’âge et les années de pratique. Puis certains stopperont quand d’autres continueront jusqu’à ce que leur organisme leur demande d’arrêter. Samedi, je rentre à Pélissier, c’est un jour de critérium, et 3 petits hommes bleus sont en train de se battre pour le gain des matchs, s’appliquant sur chaque point pour rentrer les coups maintes fois répétés avec les cadres entraineurs. En bleu… les couleurs de leur club, fiers d’arborer et de porter le même maillot que les joueurs de l’équipe Pro, synonyme d’une appartenance à un groupe, mais aussi d’une identification au milieu des autres pongistes en herbe. Les rencontres s’enchaînent les victoires et défaites s’associent. On craque, après un 5ème set perdu et on lève le point après un coup fulgurant synonyme d’une montée en division supérieure. Une passion est en train de naître, elle sera éphémère ou décennale, mais elle aura été présente un jour et restera gravée…

Après match : Rouen / Nantes

Mercredi 18 Décembre

Rouen sur orbite

 

Comme il était annoncé, cette rencontre a tenu toutes ses promesses devant un public de qualité. Retard à l'allumage, Eric est mené 2 set à 0 face à un Dorin Calus tornitruant. Le normand ne pu parer les coups du romano français, jusqu'à une ce que notre Varin national sonne la rébellion en renversant cette vapeur pour l emporter au 5eme avec des coups venus d une autre galaxie. Marko, se mis en vitesse "hyper espace" afin de se défaire du jeune Ruiz qui, sans démériter, ne pu parer les serbo-attaques. Jésus au regard de la rencontre de son coéquipier se trouva sur orbite, les missiles hispaniques eurent rapidement raison du pauvre petropaoli acculé qui ne peut se résoudre qu'à rendre les armes. Après la pause, Marko porta l estocade finale aux Nantais synonyme d une victoire sans appelle par 4.0 sonnant dans un même temps cette trêve de Noël. En nous retournant, cette première phase fut haletante, elle aura commencé justement par des victoires, puis un passage difficile de 3 défaites consécutives, puis le sursaut des garçons pour finir sur 3 belles victoires. Finir : non !!!! Nous ne sommes qu'à la mi saison, tout reste à jouer, un maintient, c'est sur, un podium : déjà fait...et pourquoi pas une accession ? L equipe vient de faire preuve d'audace et surtout d abnégation. Blessée, elle a su relever la tête pour se prouver avant tout à elle même qu elle n était pas la, cette saison pour faire de la figuration. Les joutes reprennent en janvier et 2014, et ce sera, nous en sommes sur haut en couleur pour le Spo Rouen

Après match : Rouen / Metz

Mercredi 11 Décembre

2 Points pour une victoire, Score final 4 à 2 avec une rencontre d’une intensité hors du commun, tenant chaque personne présente à Pélissier sous pression...Les bras se lèvent avec plusieurs « Tchoooo » venant des 4 coins du gymnase, L’hispano Rouennais vient d’offrir la victoire à son équipe et de quelle manière !!!!Tout débute avec Marko qui semblait émoussé à l’entame de son premier match sur le jeune Dorian Nicolle avec toutefois un tel écart qui n’a pu mettre en danger le Normand. La suite semblait être faite quand le jeune Akuzzu, menant aisément par 2-0 tournait pour un 3ème set qui lui semblait acquis face au Canadien Thériault. Ce n’est pas sans compter sur la combativité exemplaire du jeune Messin que celui-ci retourna la vapeur pour l’emporter sur les chapeaux de roues au terme de coups surprenants. A égalité, Jésus fit une entrée fracassante face à un Riniotis désemparé qui ne pouvait que subir les coups surpuissants d’un Rouennais survolté. Après que Can se soit formellement défait de Dorian Nicolle, nous ne pûmes constater que Marko Jevtovic était dans un état de fatigue extrême ne pouvant rentrer son revers qui d’habitude est si dévastateur. A 3-2, Jésus les dents acérées pris les 2 premiers sets au canado-Messin, mais celui-ci n’étant venu se « donner » renversa une nouvelle fois la vapeur avec bizarrement cette sensation d’un scénario de déjà vu. Le 5ème set fut extrême tant la tension était palpable où chaque personne présente retenait son souffle pour tout point disputé. A 10-10, le Rouennais fit cette différence sur les 2 derniers points offrant la victoire salvatrice aux Rouennais. Le public se mis debout pour applaudir Jésus Cantero qui aura été brillant par son ping mais surtout exemplaire par une combativité sans faille. Bizarrement, le destin qui parait il est déjà gravé nous offre des moments qui peuvent être aussi intenses et ce mardi 10 décembre il était écrit que le bison canadien ne mangerait pas de paella….

Après match : Rouen / Grand Quevilly

Mercredi 06 Novembre

Cauchemard d halloween

 

C est par ce mardi pluvieux

Que le beau derby eu lieu

L automne était bien avancé

A cette période pas d émoussé ?

 

Fringants étaient nos adversaires

Qu à peine le pied à terre

Perdu nous nous vimes

Car en nous plus d estime

 

Bien vite le bec dans l eau

Et bientôt la tête dans le seau

Nous nous inclina mes

En étant piqué aux âmes

 

Ils eurent l envi ces revanchards

De nous retourner le poignard

Car Miroir de l an dernier

Le score ne fut pas serré

 

Alors déçu de la prestation

En deçà de nos garçons ?

Car Prendre quatre, zéro à la maison

Je baisse la tête, quelle déception !!!

Avant match Rouen / Grand Quevilly

Dimanche 03 Novembre

Les derby ont toujours cette saveur particulière qu ils se déroulent sur un même territoire et qu ils permettent aux supporters de chaque club et notamment pour ceux qui effectuent un court déplacement de venir encourager leurs joueurs à l'extérieur. Nos souvenirs nous rememorent que l an dernier nous nous étions largement imposés à Pelissier lors de la première confrontation, mais que le score nul chez nos voisins lors du match retour nous avait rappele que rien n est jamais figé dans notre discipline et qu une rencontre peut basculer sur quelques points joues. Alors le coach Guillaume Marais aura encore çette équation à résoudre quant à sa composition. Il a parfaite connaissance, que l effectif du président barbaray s est renforcé par rapport à la saison dernière et que le goût de la revanche est l essence même du sport. Tout comme la saison dernière, le premier round de ce derby aura lieu en terre rouennaise ce mardi 5 novembre rue de chanzy.

Après match : Rouen / Pontault

Mercredi 11 Septembre

C'est devant un public avertit, que nous faisions notre rentrée ce mardi 10, pour cette nouvelle saison de Pro b qui débutait en cette fin d été. Le coach ayant décidé de laisser Éric sur le banc, la formation rouennaise alignait donc Marko, Jésus et CAN. Pontault combault faisant ses premières armes dans cette division, cette équipe quelque peu complexée eu cette difficulté à se mettre en route, car a la pause par 3 . O, aucun set n avait été marqué par nos adversaires. La issue de celle.ci CAN bien que menant 2 set a 0 se fit surprendre au 5eme en laissant filer un point aux franciliens À 3.1 Jésus, bien qu inquiète démontra un e combativité exemplaire de vant un public acquis a sa cause. Comme quoi Joseph ne pouvait être remplacé que par Jésus et personne d autre.

Les jeunes qui poussent

Lundi 02 Septembre

Ce n'est pas sans une certaine hâte des pongistes philipins que les entrainements avaient repris depuis début aout afin de préparer cette nouvelle saison qui débute dés septembre. Le point culminant "Pélisséenne, de cette reprise fut le stage qui se déroulait du 26 au 30 aout où se retrouvait chaque jour environ 35 joueurs. Guillaume et Eric, haut de leur expérience, avaient particulièrement gratiné ce menu hebdomadaire qu'ils s'étaient appliqué afin d'y varier les plaisirs. A ce titre, le ping ne fut pas la seule activité, dans la mesure où le facteur physique était également à la carte agrémenté de natation.Pour finir le tout, le traditionnel barbecue clotura cette session, où chacun pu s'accorder ce moment de détente particulièrement mérité et "faim" prêt pour attaquer cette saison qui ser haute en couleur.

Stage de reprise

Lundi 02 Septembre

C'est avec plus de 250 points gagnés chacun que Maxime, Dylan et Gaelle eurent cette surpise méritée d'être récompensé lors de l'assemblée générale du club qui s'est déroulée en juin dernier. Ravis de cette progression, elle reste tout de même le fruit d'un investissement de leur part et de l'encadrement dont il ne peuvent être pas peu fier. Ces 3 jeunes sont bien sûr à surveiller car il est sans aucun doute certain que l'on entendra encore parler d'eux pour des raisons qui seront, nous sommes sûrs, identiques.

Please reload